Kapéja, discriminée car on croyait qu’elle avait la lèpre