Home / news / De la frustration au service accompli

De la frustration au service accompli

De la frustration au service accompli

A la fin de la journée, l’équipage du Twin Otter, le capitaine Mathias Glass et le premier officier Ryan Cole, étaient plutôt déçus. Cette frustrations venait du fait qu’ils n’avaient pas pu terminer leur programme de vol. En raison d’une météo peu clémente après le déjeuner, il avait fallu plus de temps que prévu pour revenir de Mt Hagen à Tari, en Papouasie Nouvelle Guinée. Ils étaient donc obligés d’annuler un vol vers Tekin. Ce vol avait pour but la livraison de marchandises et le transport de 8 passagers. Certains d’entre eux étaient des étudiants en médecine qui attendaient pour aller à leurs cours, après leur placement au Centre de santé Tekin.

Quand le ciel se bouche

Les pilotes ont volé directement vers Telefomin, mais en route, la base les a informés par radio d’un vol d’évacuation médicale demandé de Yapsie à Tabubil. Le ciel était bouché, rendant difficile la navigation entre les nuages ​​et les montagnes. Ceci a augmenté la durée du vol. Finalement, ils ont trouvé un petit espace dans les nuages ​​pour descendre dans la vallée de Telefomin et atterrir. Cependant, le retard avait comme conséquence l’impossibilité de réaliser l’évacuation médicale à cause de l’heure tardive. Une femme, Ester, avait accouché plus tôt dans la matinée. Malheureusement, le bébé était mort tout de suite, alors que la mère perdait beaucoup de sang et avait un placenta retenu. Cette situation dépassait les compétences du personnel médical sur place.

Quand le ciel se découvre

La frustration se lisait sur les visages des pilotes qui étaient assis à table pour dîner. D’autant plus que soudain, ils ont vu que les nuages avaient disparu, révélant toutes les crêtes montagneuses environnantes, ainsi qu’un magnifique coucher de soleil. La frustration était encore plus grande.

Le lendemain matin, alors qu’ils se préparaient à partir pour aller chercher Ester, ils recevaient un nouvel appel pour un autre transport médical. Osa avait eu des complications pendant l’accouchement à l’hôpital de Telefomin. Ceci nécessitait une intervention chirurgicale d’urgence à Tabubil.

Par ailleurs une autre jeune femme, Kolina, avait des problèmes intestinaux, de sorte que l’Administrateur de santé du district de Telefomin avait décidé de l’envoyer à Tabubil pour plus de précautions.

Tout en donnant le bulletin météorologique de 7h30 sur la radio HF, Yapsie a également demandé qu’une deuxième patiente, Lucy, soit transportée à Tabubil.

Une frustration, mais quatre vies sauvées

Une évacuation médicale la veille s’est transformée en quatre le lendemain matin ! La frustration de la veille s’est transformée en joie du service accompli pour quatre personnes qui avaient un besoin urgent, vital.

Depuis ces événements, Ester est rentrée chez elle. Nous n’avons pas eu de nouvelles de la seconde patiente. Kolina est encore à Tabubil. Ses problèmes intestinaux étaient dus à une grossesse. Osa est revenue chez elle par avion avec sa fille en bonne santé et son mari. Elle avait l’air fatiguée, ses mouvements étaient lents. Ce n’était pas une naissance facile.

Récit et photos Mandy Glass

Share
Top