.mapouter{position:relative;text-align:right;height:500px;width:600px;}.gmap_canvas {overflow:hidden;background:none!important;height:500px;width:600px;}
Home / news / Communiqué ASAH du 01/03/2022

Communiqué ASAH du 01/03/2022

¢ Photo ADRA Appui et soutien aux réfugiés

Une réponse concertée pour un impact renforcé

Les ONG chrétiennes multiplient les contacts, et la mutualisation de moyens et de synergie au travers du réseau ASAH pour faciliter l’intervention aux plus près et l’efficacité tant pour les personnes restées sur place que pour les réfugiés qui ont pris la route.  

Aide sur place

Les combats deviennent de plus en plus intensifs en Ukraine et les besoins vont grandissant. D’après nos sources, le système bancaire est encore opérationnel mais certaines régions font face à des pénuries de nourriture avec des rayons de magasin vides. La connexion internet bien que très instable reste présente et permet à l’aide de s’organiser. Ainsi plusieurs associations comme La Gerbe, Ecouter L’enfant …. ont pu réaliser des virements encore ces jours ci à leurs partenaires pour faire des réserves alimentaires. 

Un premier convoi humanitaire ADRA a été envoyé depuis la Roumanie jusqu’en Ukraine permettant de distribuer des matelas, produits d’hygiène, vêtements… aux populations restées dans le pays.

Témoignage d’un membre d’une équipe en place en Ukraine : « Les familles vivent dans des abris, sans électricité ni chauffage. Ils ont froid. Ils ont faim. Ils ont peur. Le convoi humanitaire n’a pas seulement pour objectif de fournir des produits de première nécessité pour survivre, mais aussi de manifester de la compassion et de l’amour. »

Plusieurs autres membres du collectif ASAH sont en train d’évaluer la possibilité d’intervenir. 

Aide aux réfugiés en pays limitrophe

Roumanie

En Roumanie il y aurait autour de 40 000 réfugiés déjà arrivés la moitié environ chercherait à 

se rendre à Bucarest pour ensuite partir vers d’autres pays occidentaux (US, Allemagne, autres). Les autres resteraient en Roumanie pour s’y réfugier le temps nécessaire. Nos correspondants nous rapportent la mobilisation des églises pour les accueillir. Les associations La Gerbe et Partage Plus organisent des camions qui vont partir très prochainement pour appuyer cet accueil. Un premier semi remorque part d’Ecquevilly ce jeudi, un second suivra rapidement.

Si dans l’absolu la population civile est en mesure de quitter le pays pour se rendre en Roumanie, le problème principal actuellement demeure l’attente énorme côté Ukraine pour le passage de douane. Beaucoup de personnes sont à pied et attendent debout dans le froid sans aide. Côté Roumanie, un accueil semble déjà bien organisé et le gouvernement a mis en place des tentes à cet effet. 

Plusieurs équipes et bénévoles ADRA Roumanie sont présents dans les villes transfrontalières avec l’Ukraine afin d’accueillir et de prendre en charge les réfugiés qui affluent dans le pays. Des distributions de nourriture, de kits d’hygiène et de vêtements sont menées. Les populations sont transportées vers des hébergements (familles ou Églises) et bénéficient, pour ceux qui le désirent, d’une assistance sociale et psychologique. 

Le Secours Protestant intervient lors d’une crise ou d’une catastrophe, pour porter assistance aux populations en détresse et soutenir les églises et partenaires locaux chrétiens dans l’action.

C’est au travers de leur partenaire Fight For Freedom (Combat pour la Liberté) qu’ils vont pouvoir intervenir. Cette association chrétienne roumaine se trouve à 10 minutes de la frontière ukrainienne : vers Dorohoï dans le nord de la Roumanie.

Depuis le début de la crise, l’équipe de Fight For Freedom fait de nombreux allers retours côté Ukraine pour transporter les réfugiés qu’elle accueille dans son centre pour les Sans Abris. Plus d’une centaine de réfugiés arrivent chaque jour dans ce lieu, reconverti dans l’urgence en centre d’accueil de réfugiés. Une collecte a été lancée pour soutenir cette action.

Pologne

Le long de la frontière entre la Pologne et l’Ukraine, ADRA est mobilisée pour accueillir les réfugiés et leur distribuer des kits incluant de la nourriture et des produits d’hygiène. Un soutien psychologique est également mis à disposition pour les personnes qui le souhaitent.

MEDAIR a envoyé une équipe d’urgence qui vient d’arriver en Pologne pour évaluer les besoins afin de préparer une intervention. 

Hongrie

Au vu du nombre de plus en plus important d’Ukrainiens transitant par la Hongrie, l’aide s’organise également. 

L’équipe ADRA a mobilisé les Eglises et les familles volontaires pour accueillir les réfugiés. Plusieurs centres d’accueil temporaires sont déjà prêts et un entrepôt a été mobilisé par ADRA pour collecter des dons (nourriture, draps, vêtements…) et les transporter jusqu’en Ukraine.

Aide / Accueil en France 

Comment apporter de l’aide depuis la France ?

Retrouvez le premier communiqué du 25/02/2022.

Retrouvez la page Ukraine du collectif ASAH avec les différents façons dont vous pouvez vous engager à soutenir l’Ukraine.

Top