Home / IECD

IECD

iecd.png
34 rue des Orpailleurs 67100 Strasbourg
20 rue de Dantzig 75015 Paris
Cameroun
Congo
Côte d'Ivoire
Nigéria
RDC
Maroc
Egypte
Liban
Syrie
Madagascar
Thaïlande
Vietnam
Nyanmar
34 Rue des Orpailleurs Strasbourg Grand Est 67100 FR

L’IECD a été créé en 1988 à l’initiative d’entrepreneurs et d’universitaires, parmi lesquels Xavier Boutin. Animés par la volonté d’être solidaires envers les populations en difficulté, ils répondent aux sollicitations d’acteurs de la société civile, à Madagascar (1989), au Liban (1989) et au Cameroun (1992). A partir de ces trois pays d’implantation, l’IECD s’implante progressivement en Afrique subsaharienne, au Proche-Orient, mais aussi en Amérique Latine (1994) et en Asie du Sud-Est (2004).

L’éducation et la formation professionnelle des personnes sont au cœur de l’action des équipes de l’IECD, convaincues que ce sont là les clés du développement humain. Leur mission est en effet de promouvoir le développement par le renforcement des personnes et des partenaires locaux dans leurs capacités.

Dès 1989, l’IECD met en œuvre des projets de formation professionnelle pour favoriser l’insertion durable des jeunes sur le marché du travail. En 1992, il crée au Cameroun la première Ecole Familiale Agricole, qui s’étendra progressivement à toutes les régions du pays, puis essaimera en Côte d’Ivoire et en République démocratique du Congo (RDC). En 1994, l’IECD participe à la création d’une filière d’hôtellerie-restauration, en appuyant le développement d’une école professionnelle à Beyrouth, première étape du programme de formation aux métiers de l’hôtellerie-restauration et du tourisme. Depuis une dizaine d’années, l’IECD a démultiplié ses actions dans le champ de l’insertion professionnelle, notamment dans les métiers de l’industrie et de la santé.

En parallèle, l’IECD s’investit dans l’appui aux petites entreprises, principal moteur de la croissance et de la création d’emplois au niveau local. En 1998 est inauguré au Cameroun le premier Centre de Gestion et de Services. Le programme est ensuite répliqué en Côte d’Ivoire, en RDC, au Proche-Orient et en Asie du Sud-Est.

Enfin, l’IECD agit en faveur de l’accès des personnes vulnérables à l’éducation et à la santé. En 2006, il lance à Madagascar les premiers Centres de Renforcement Educatif et Scolaire (CERES) dans la région rurale de Fianarantsoa. La même année, il contribue au lancement en RDC du programme PAFOVED pour améliorer la prise en charge des personnes drépanocytaires.

Depuis 2010, la mission de l’IECD est reconnue d’utilité publique.

Aujourd’hui, l’IECD structure son activité autour de 4 pôles d’intervention : l’Education, la Formation et l’insertion professionnelles, l’Entrepreneuriat et la Santé. Chaque métier recouvre, d’une part, des programmes où l’IECD a développé un savoir-faire reconnu et, d’autre part, des actions innovantes en réponse à un besoin local.

Top